La Coop, c’est toi, c’est moi!
Ensemble, bâtissons notre communauté.

Coop IGA Extra

Coop IGA Extra

La Coop IGA Extra a officiellement vu le jour en octobre 2014. Elle est née de l’alliance entre Sobeys - qui a ouvert son magasin en janvier 2013 - et la Coopérative de Caraquet. La Coop IGA Extra est une épicerie moderne qui offre une grande variété de produits locaux, frais et de qualité. On peut également s’y retrouver pour manger un bon repas sur l’heure du dîner.

Membres fondateurs de la Coopérative de Caraquet : Edmond Gionet, Martin-J. Légère, Émile Albert, Jean Blanchard, J.A. Légère, Léandre Ferron, Cajetan Mourant, François A. Blanchard, Léopold Foulem, Richard Savoie, Charles Mazerolle, Léon Légère, Maria Légère, Fred G. Chiasson, Lionel Dugas

Quelques avantages de faire votre épicerie à la Coop IGA Extra :

  • Cadeau de la semaine à chaque tranche d’achats de 70 $ ou rabais sur l’essence Shell (0,03 $/litre par tranche de 70 $)
  • Payez votre épicerie avec de l'argent Air Miles : 95 milles Air Miles = 10 $ de réduction sur votre facture
  • 1 500 rabais en tout temps
  • Une foule de produits exclusifs (Bâton Rouge, Schwartz’s, Chocolats Favoris, etc.)
  • Une multitude de produits locaux selon la saison (pommes de terre, sirop d'érable et autres produits de l'érable, pain, pâtés, sauce à spaghetti, sauce BBQ, pâtisseries, côtelettes salées, viande pour fondue chinoise, miel, farine de sarrasin, crabe, crevettes, morue et barbue salée, oeufs, eau, fromage, homard, éperlan, fraises, coques, rhubarbe, palourdes, saumon fumé, cretons, boudin, etc.)
  • Emballeurs
  • Bouchers d’expérience
  • Boeuf vieilli
  • Fruits et légumes déjà coupés
  • Cafétéria
  • Cartes-cadeaux
  • Service de traiteur
Heures d'ouverture: 
Tous les jours de 7 h à 22 h - PHARMACIE SOBEYS : Lundi au vendredi de 9 h à 21 h, le samedi de 9 h à 18 h et le dimanche de 12 h à 17 h
Téléphone: 
506 727-0295
Fax: 
506 727-4682
Courriel: 
info@coopcaraquet.com
Responsable: 
Mario Cormier
Adresse: 
10, boulevard Saint-Pierre Est - C.P. 5535, Caraquet, N.-B., E1W 1B7

Nouvelles

Épices à steak maison

4 août 2015

Cette semaine, faites des épices à steak de Montréal maison. Voici les ingrédients :

4 c. à soupe de grains de 4 poivres
2 c. à soupe de graines de coriandre
2 c. à soupe de graines d’aneth
1 c. à thé de flocons de piment fort broyé
4 c. à soupe de sel de mer
2 c. à soupe de poudre d’ail
2 c. à soupe de poudre d’oignon

Dans un moulin à café ou au mortier, concasser le poivre, la coriandre, l’aneth et le piment.

Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger.

Voilà! Bon barbecue!

Une deuxième vie

29 juillet 2015

Redonner vie à une baguette de pain est un véritable jeu d'enfant.
Pour cela, préchauffez votre four à 450 ou à 500 degrés avant de passer doucement votre baguette de pain sous l'eau froide.
Vous pourrez alors la déposer dans votre four et vous n'aurez plus qu'à y laisser la baguette pendant 5 à 7 minutes.
Une fois sortie du four, elle ne sera plus molle du tout et sera croustillante à souhait.
Et surtout, vos invités ne se douteront pas une seconde qu'il ne s'agit pas d'une baguette toute fraîche.

Bulger : des poissons frais de l'Atlantique

13 mars 2015
Le Marché de poisson Bulger compte 150 points de vente partout dans la province

Hédard et Edmonde Bulger ont fondé le Marché de poisson Bulger, situé à Le Goulet, il y a une cinquantaine d’années. Leur fils Richard, l’actuel propriétaire, y travaille depuis près de 40 ans.

L’entreprise familiale offre une variété d’espèces de l’Atlantique et fait la première, la deuxième et la troisième transformation. Elle s’approvisionne localement, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve-et-Labrador et en Gaspésie. Ses produits sont frais, marinés, salés, congelés et fumés. Le hareng mariné et la barbue salée sont de gros vendeurs.

Le Marché de poisson Bulger compte 150 points de vente partout dans la province, de la Péninsule acadienne jusque dans le Restigouche et le Sud-Est. L’entreprise a comme principaux clients des épiceries, dont la Coop IGA Extra, des restaurants, des résidences pour personnes âgées et d’autres marchés de poisson, notamment.

Pendant la saison, une douzaine d’employés sont à l’œuvre. Le reste de l’année, environ quatre personnes travaillent chez Bulger.

Renseignements : 336-8232

Pêcheries St-Paul : bientôt du homard

3 mars 2015

Les Pêcheries St-Paul (1989) ltée de Bas-Caraquet représentent l’un des plus gros employeurs de la Péninsule acadienne. Environ 200 employés y travaillent, principalement d’avril à octobre.

L’entreprise se spécialise dans la transformation du crabe et du hareng et exporte ses produits au Japon ainsi qu’aux États-Unis. Son usine a une capacité de production de 100 000 lb de crabe par jour.

Pendant la saison, des pêcheurs indépendants approvisionnent l’usine. Les employés doivent ensuite trier le produit, le cuire, le trier de nouveau et l’empaqueter. Une fois cuit, le crabe peut se conserver pendant au moins deux ans.

Le père de la gérante générale Suzanne Morais-Vienneau, Lorenzo Morais, a fondé les Pêcheries St-Paul en 1981. En 1989, un groupe de pêcheurs acadiens sont devenus les propriétaires de l’entreprise et l’ont renommée les Pêcheries St-Paul (1989). Depuis 2004, elle appartient à la famille McKee, qui œuvre dans le domaine de la transformation des fruits de mer depuis trois générations.

Bien que certains restaurateurs de la Péninsule acadienne se procurent du crabe directement à l'usine de Bas-Caraquet, le crustacé est exclusivement offert à la Coop IGA Extra.

Cette année, les Pêcheries St-Paul (1989) aimeraient se lancer dans le homard. La famille McKee possède une usine de transformation du homard à Grand-Barachois, l’entreprise Edmond Gagnon ltée, où quelque 150 employés y travaillent de mai à décembre.

Par ailleurs, les Pêcheries St-Paul (1989) sont à la recherche de travailleurs pour leur prochaine saison de crabe qui débutera à la fin avril. Quatorze semaines garanties.

Renseignements : 727-7247

Hausse du prix des aliments : une tendance mondiale

14 janvier 2015
Hausse du prix des aliments : une tendance mondiale

Chers membres et clients,

Plusieurs personnes s'interrogent sur le prix des aliments. Les données et les recherches de Statistique Canada sur le sujet pourront peut-être mieux vous éclairer.

D'abord, la hausse du prix des aliments est mondiale et généralisée. À l'échelle internationale, les prix ont augmenté de 58 % de 2007 à 2008. Au Canada, entre 2007 et 2012, les prix ont grimpé de 3,5 % en moyenne par année.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces augmentations. Outre les raisons propres à chaque région, on doit tenir compte de l'accroissement généralisé de la demande mondiale, du faible niveau des stocks internationaux, des prix élevés de l'énergie et des engrais, des conditions inclémentes, des politiques d'échanges, etc.

Au Nouveau-Brunswick, de 2009 à 2013, l'indice des prix à la consommation - en ce qui concerne les aliments - est passé de 124,6 à 138,5. Dans son ensemble, l'indice a fluctué de 113,5 à 123.

De 2007 à 2012, à l'échelle internationale, les produits laitiers, la viande, les céréales, les huiles et le sucre ont connu une hausse cumulative de 33,3 %.

Plus récemment, de janvier à mai 2014, au Canada, le prix des aliments achetés en magasin a augmenté de 2,7 %. Cela s'explique par la hausse de 7,5 % des prix de la viande.

Les consommateurs ont payé le bœuf 10 % plus cher au cours des cinq premiers mois de 2014, comparativement à une hausse de 2,3 % pendant la même période en 2013.

Les prix du porc frais ou surgelé ont progressé de 12,2 % de janvier à mai 2014, alors qu'une augmentation de 0,5 % avait été enregistrée au cours des cinq premiers mois de 2013.

Les produits locaux : une priorité

12 janvier 2015
Les produits locaux : une priorité

La Coopérative de Caraquet se fait un devoir d'offrir à ses membres et à ses clients des produits de la région.

Bien que le fournisseur de l'épicerie ne soit plus Coop Atlantique, mais IGA Extra, les dirigeants de la Coopérative ont toujours comme priorité d'encourager les producteurs locaux. Le développement économique, social et communautaire est au coeur du mandat de l'entreprise.

Voici quelques produits locaux en vente à la Coop IGA Extra, selon les saisons :

  • Les patates (fermes J.B. Robichaud et Fils, Savoie et McGraw)
  • Choux, navets et carottes (Savoie)
  • Sirop d'érable (Sucrerie Chiasson)
  • Pain, pâtés, sauce à spaghetti, pâtisseries, côtelettes salées (Rail, Chez Toune, L'Étoile Acadienne et Boulangerie du Pêcheur)
  • Miel (Thériault)
  • Pommes (Verger Belliveau)
  • Poissons et produits salés (Bulger)
  • Crabe (Pêcheries St-Paul)
  • Crevettes (Belle Baie)
  • Oeufs (Avicole Chiasson)
  • Eau (83)
  • Fromage (Blancs d'Arcadie)

Sans oublier le homard local, l'éperlan, les framboises, les fraises, les canneberges et les bleuets.